Paroles de femmes
Conception

Comment calculer sa date d’ovulation ?

Pour calculer sa date d’ovulation, il faut retirer 14 jours de son cycle menstruel à partir de sa fin. Si vous voulez connaître la période où vous êtes la plus féconde, il faut donc que vous fassiez une petite soustraction en fonction du nombre de jours que comporte votre cycle. Lorsqu’on souhaite maintenant tomber enceinte, il faut savoir repérer le moment opportun. Dans un cycle menstruel, qu’il soit de 21 ou jusqu’à 35 jours, il y a des périodes plus favorables que d’autres. Le calcul de la date d’ovulation n’est pourtant pas le seul moyen pour déterminer sa fertilité, surtout si les règles sont irrégulières. Mais déjà, comment maîtriser le calcul de sa date d’ovulation ? Les détails dans cet article.

Comment calculer sa date d’ovulation ? Cycle court ou cycle long ?

La durée du cycle menstruel peut influencer le calcul de la date d’ovulation. On sait tous qu’un cycle normal est estimé généralement pour environ 28 jours. Toutefois, il peut varier d’une femme à une autre. La première donnée à avoir avant de calculer sa date d’ovulation est donc la durée du cycle. Avez-vous un cycle court qui dure moins de 21 jours ? Votre cycle est-il long ? Si c’est le cas, il doit s’étendre sur 35 jours, voire plus. On dit qu’un cycle menstruel est normal et régulier lorsqu’il est compris entre 21 et 35 jours.

Calcul de la date d’ovulation pour un cycle court

Pour un cycle menstruel court, voici la formule pour calculer le jour d’ovulation :

Durée de cycle – 14 jours = jour d’ovulation

Exemple : si la durée de votre cycle est de 21 jours, vous devez le soustraire de 14 jours pour avoir votre date d’ovulation.

21 – 14 = 7

D’après ce résultat, votre date d’ovulation se fera donc le 7e jour suivant vos premières règles.

Pour un cycle de 28 jours, la date d’ovulation aura lieu le 14e jour suivant les règles. Une ovulation dure environ 24 heures. C’est une durée moyenne. En fonction de plusieurs paramètres, un ovule libéré par l’ovaire a la capacité de suivre entre 12 et 48 heures. Pendant ce laps de temps, s’il n’est pas fécondé, il meurt. La suite ? Il sera tout simplement expulsé. Toute chance d’avoir un bébé sera donc anéantie.

Calcul de la date d’ovulation pour un cycle long

La formule pour calculer la date d’ovulation pour un cycle long reste le même qu’un cycle court. Vous reprenez donc la formule Durée de cycle – 14 jours = jour d’ovulation. Ici, c’est juste la durée du cycle qui change. Ce qui va de soi que les résultats aussi. Si vous avez un cycle de 35 jours, le calcul se fait comme suit :

35 – 14 = 21

Ce résultat indique que votre période d’ovulation peut probablement se manifester le 21e jour après vos premières règles.

Calcul de la période d’ovulation : est-ce une méthode de contraception fiable ?

Si vous savez maintenant comment calculer votre date d’ovulation, vous devez savoir que ce mode de calcul n’est qu’approximatif. Il ne constitue donc que d’une simple aide. Les résultats escomptés peuvent ne pas être à la hauteur de vos attentes.

De même, si vous déployez ce calcul de la période d’ovulation comme étant une méthode de contraception, qu’on appelle notamment de « contraception naturelle », il n’est pas des plus performants. Si vous avez par exemple un cycle menstruel irrégulier, il peut être difficile de déterminer le jour exact de l’ovulation.

Lorsque vous avez, dans ce cas déployé, ce calcul de la période d’ovulation comme un moyen de contraception, vous risquez de tomber enceinte. Le mieux est de choisir des dispositifs contraceptifs efficaces, comme les pilules ou les préservatifs.

Ce calcul du jour d’ovulation est surtout utile pour savoir à quel moment vous pouvez avoir des rapports sexuels dans le but de concevoir un enfant. On a aussi recours à cette méthode de calcul pour mieux encadrer d’autres méthodes de procréation.

Comprendre le cycle féminin pour mieux calculer la date d’ovulation

De plus en plus de couples éprouvent aujourd’hui des difficultés à concevoir des enfants. Cela peut être dû à de nombreux facteurs : environnement, mode de vie, alimentation, etc. Mais surtout, faute de diverses méthodes de contraception et très peu de connaissances à propos des périodes de fertilité. En connaissant les périodes propices à une fécondation, concevoir un enfant n’a rien de bien compliqué.

En dehors de la maîtrise de ce calcul de la date d’ovulation, il existe donc d’autres paramètres que vous devez tenir en compte pour être féconde. Voici quelques détails qu’il est important de considérer.

Les phases du cycle menstruel

Chaque femme a un cycle menstruel qui comprend 3 phases peu importe sa durée :

●      La phase folliculaire : elle dure environ 14 jours et comprend les 5 jours de règles. Pendant cette période, les ovaires se préparent pour libérer l’ovule. On la connaît aussi par la phase pré-ovulatoire.

●      La phase d’ovulation : elle reste une phase transitoire entre la phase folliculaire et lutéale. Elle dure environ 24 heures. Il a généralement lieu le 14e jour (pour un cycle de 28 jours). Ici, l’ovocyte est libéré par l’ovaire. C’est la période où une femme est la plus fertile.

●      La phase lutéale : elle dure également 14 jours, 18 pour les cycles longs. En l’absence d’une fécondation, cette étape enclenche le processus qui engendre les règles, par une chute du taux de progestérone, entre autres. Les chances de concevoir un enfant ici restent moindres.

Ce qui se passe le jour de l’ovulation

Si vous avez du mal à concevoir un enfant, vous avez sans doute envie de comprendre ce qui se passe pendant le jour d’ovulation. De cette manière, vous saurez les attitudes à adopter le jour venu. Comme nous l’avons expliqué ci-dessus, la période survient après la phase folliculaire où il était surtout question de préparer les ovules.

Lors de l’ovulation, l’ovaire va libérer un ovocyte mature. L’expulsion de l’ovule peut provoquer chez certaines femmes un petit tiraillement. Elle peut également se présenter par de petites douleurs au niveau du bas ventre.

Ensuite, deux cas peuvent se présenter :

  • L’ovule n’est pas fécondé dans les 24 heures : il meurt,
  • L’ovule est fécondé : il va s’implanter dans la muqueuse utérine où l’œuf va se développer avant de descendre dans la cavité utérine.

La durée de la période de fertilité

Une période de fertilité dure environ 5 jours. Il s’agit du moment favorable pour concevoir un enfant. Comment est-ce possible diriez-vous si la période d’ovulation ne dure que 24 heures seulement ? Eh bien, la période de fécondité débute déjà généralement 4 jours précédant la libération de l’ovocyte. Compté avec le jour d’ovulation, cela nous donne un total de 5 jours.

Un autre point que vous devez tenir en compte : la durée de vie des spermatozoïdes. Une fois introduits dans les voies génitales de la femme, ils peuvent y survivre jusqu’à 7 jours. Pour optimiser vos chances d’avoir un enfant, vous devez penser à avoir des rapports sexuels réguliers d’à peu près 2 à 3 fois par semaine. Tout ceci peut expliquer les fois où une femme peut tomber enceinte alors qu’elle a eu des rapports sexuels en dehors de sa date d’ovulation.

Autres techniques pour calculer sa date d’ovulation

Si vous n’êtes pas sûr de votre capacité à faire le calcul de votre date d’ovulation, il existe d’autres possibilités que vous pouvez exploiter. Voici quelques-unes que vous pourrez déployer :

●     Un calendrier d’ovulation en ligne :

Pour calculer votre date d’ovulation d’une manière plus simple, vous pouvez utiliser des calendriers des ovulations et des règles en ligne. Ces outils vous permettent d’avoir des résultats immédiats.

Pour ce faire, on vous demande essentiellement de renseigner la date de votre premier jour de règle et la durée moyenne de vos cycles. Vous n’avez plus qu’à valider pour avoir le résultat attendu. Une fois que vous entrez ces données, vous pouvez déjà consulter vos possibilités de fécondation pour le mois prochain.

●     Un calendrier des règles :

Si vous n’êtes pas trop papier et bloc note, il existe des applications que vous pouvez utiliser pour noter vos dates de règles. Certains calendriers menstruels vous proposent même de prévoir votre cycle sur plusieurs mois. Cela peut convenir pour une personne ayant un cycle régulier. Il peut vous être d’une grande aide pour planifier un loisir à la date où vous n’aurez pas vos menstruations. Il vous permet également de calculer votre cycle menstruel en vue de déterminer votre date d’ovulation.

D’autres calendriers menstruels plus sophistiqués vous offrent même la possibilité de connaître les périodes pouvant favoriser les sauts d’humeur, les appétits, l’irritabilité, etc. Ces applications vous permettent de prévoir vos activités et de mieux vous concentrer sur votre projet de tomber enceinte.

●     Une courbe de température :

Une autre méthode pour savoir votre date d’ovulation : la prise de température. Vous devez le faire tous les jours au réveil et tout noter sur un graphique. Si votre courbe reste plate, cela signifie qu’il n’y a aucune ovulation qui se produit. Par contre, lorsque vous arrivez à la phase où vous constatez une chute puis une élévation de température d’environ 0,5°C, il se peut qu’il y ait une ovulation.

Difficulté : il faut prendre votre température tous les matins, à la même heure et avec les mêmes conditions. Dès que vous avez un semblant de fièvre, le résultat peut être corrompu.

●     Le test d’ovulation :

Afin d’augmenter vos chances de tomber enceinte, vous pouvez aussi envisager d’utiliser un test d’ovulation, en plus du calcul de votre date féconde. Il s’agit d’une bandelette à usage unique, telle qu’un test de grossesse. Son but est de détecter dans l’urine une augmentation de l’hormone lutéinisante (LH). Le taux de celui-ci augmente essentiellement à l’approche de l’ovulation. Ce test reste particulièrement efficace dans la mesure où il permet une fiabilité de 99%. Toutefois, avant de l’utiliser, vous devez tout de même connaître la durée de votre cycle. Le test d’ovulation est à faire le 12e jour après les règles, pour un cycle de 28 jours, par exemple.

Reconnaître les symptômes d’une ovulation

Pendant l’ovulation, vous pouvez remarquer des signes qui ne trompent pas. Ils peuvent vous aider à mieux déceler votre période de fécondation et mieux planifier une grossesse. Parmi les symptômes, vous pouvez ressentir :

  • Une douleur avec une sensation égale à une pesanteur au bas du ventre,
  • Un picotement à droit ou à gauche du bas ventre,
  • Une hausse de température,
  • Une libido stimulée comme jamais,
  • Une sensation de ballonnement,
  • Des crampes abdominales,
  • Des seins tendus et qui peuvent faire un tout petit peu mal par moment,
  • Une glaire transparente, voire quelques taches de sang, mais qui restent très rares.

À noter que les symptômes pour l’ovulation et les règles peuvent parfois être similaires. Cela peut notamment être le cas des seins tendus ou des tiraillements dans le bas ventre. Le mieux, pour ne pas se tromper, est de combiner les techniques.

d'autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *